René

Qui a dit que la télé abrutit l’esprit ?

J’ai vu la première partie de la mini série René sur Radio-Canada, et ce que j’ai appris en 2 heures sur l’histoire récente du Québec me fait dire que cette production est déjà une véritable réussite. La première partie retrace le parcours de René Lévesque, ancien premier ministre et figure marquante du Québec moderne.

Cette première partie nous a plongé dans l’univers politique et social du Québec des années 50 et 60, une période trouble, celle de la grande noirceur… Je comprends mieux ce que j’ai souvent entendu et lu sur l’état de la belle province il y a à peine 50 ans : l’état de l’environnement économique qu’on peut apparenter au sous-développement des pays pauvres dû à l’exploitoitation abusive des richesses locales par des multinationales étrangères (américaines notamment). Mais ce qui m’a étonné c’est que politiquement le Québec n’avait rien à envier aux pays du tirs-monde : intimidations des citoyens, corruption, abus de pouvoir, trafic des votes, basses manoeuvres… On se croirait en Afrique !

Et puis en quelques années, le Québec est entré dans la modernité. Révolution tranquille (thème de la deuxième partie de la série), mais révolution tout de même. Ce qui me fait penser que l’espoir existe pour tous les peuples, il suffit de se prendre en main, de croire en sa capacité de faire mieux, d’évoluer, d’ôser remuer le status quo, et de savoir que pauvreté et injustice ne constituent pas une fatalité de l’histoire.

Si seulement on avait un René dans tous les pays du monde !

0 comments On René

  • Thierry Bélanger Clermont

    "Si seulement on avait un René dans tous les pays du monde !"

    C’est tellement vrai. Le Québec a été chanceux d’avoir eu une génération de politiciens d’un tel calibre.

    Je suis le premier à chiâler quand ça ne tournes pas rond dans la belle province mais ou oublie souvent comment nous sommes chanceux.

  • Thierry Bélanger Clermont

    Houssein: question sans rapport. Le HTML est permis dans tes commentaires? Je n’ose pas trop essayer. 😉

  • Non Thierry pas de HTML. Mais si tu mets une URL elle sera automatiquement cliquable.

  • Petite note peresonnelle : ce qui m’a le plus frappé, c’est un truc très, très, très nombriliste, au fond. J’ai vu Vincent Bilodeau jouer brièvement… mon grand-père ! Et l’entendre nommé, comme ça… Ça m’a fait quelque chose.

  • > intimidations des citoyens,
    > corruption, abus de pouvoir,
    > trafic des votes, basses
    > manoeuvres… On se croirait
    > en Afrique !

    Ttttt, stéréotypes qu’une Ellen Johnson-Sirleaf, par exemple, ou un Nelson Mandela explosent…

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer

Sliding Sidebar

About Me

About Me

Blogueur de nuit, en pyjama, quand ça me tente. Geek de jour, rarement en cravate.

Social Profiles