Illusion tranquille

Lorsque je suis tombé sur le site de ce nouveau documentaire au titre accrocheur : l’illusion tranquille, je me suis dit, bon, ça à l’air intéressant, le Québec a fort besoin d’idées nouvelles, de nouvelle révolution, d’empêcheurs de tourner en rond, etc. On le sait, il y a un sentiment partagé de stagnation, un certain marasme qui s’installe sournoisement, on sent que quelque chose ne fonctionne pas, et on est convaincus qu’on peut faire mieux, beaucoup mieux.

Ceci étant, j’ai visualisé la bande annonce du dit documentaire. On saisit tout de suite le ton : un pamphlet de droite néolibérale dont les idées peinent toujours à accrocher au Québec. Pas difficile à deviner : la réalisatrice Joanne Marcotte et le producteur Denis Julien sont tous deux militants adéquistes. L’ADQ a par ailleurs fait la promotion du film dans sa newsletter d’octobre. On dirait qu’on apprend très vite des méthodes de nos voisins du sud.

S’ils s’insurgent eux aussi contre l' »omniprésence de la gauche », Joanne Marcotte et Denis Julien, quadragénaires militant à l’ADQ dans la région de Québec, n’ont aucune attirance pour les valeurs morales de l’avant-Révolution tranquille. Ce qu’ils dénoncent, c’est la « faillite du modèle économique et social québécois » et « l’impossibilité d’en faire la critique sans subir des procès d’intention – comme si nous étions forcément des personnes anti-solidaires, égoïstes, visant plus d’écarts entre les riches et les pauvres ». D’où leur idée de réaliser un film pamphlétaire sur le sujet, L’illusion tranquille, qu’ils annoncent comme aussi percutant que L’erreur boréale, de Richard Desjardins et Robert Monderie, et qui devrait être diffusé à la télévision cet automne. « Nous voulons montrer l’autre côté des choses », dit Joanne Marcotte, qui, dans la vie de tous les jours, est l’adjointe de son mari, Denis Julien, conseiller en sécurité financière. « Nous sommes en déni collectif au Québec: on se berce d’illusions sur l’état de notre économie. » [Isabelle Grégoire, L’Actualité, 10 mars 2005, trouvé sur sur Polyscopique.com]

Je me demande par ailleurs comment des personnes aussi intelligentes et respectables que le Pr. Marcel Boyer ont pu tomber dans le « piège ». Je n’en dirais pas plus tant que je n’ai pas vu le film, mais au moins je sais à quoi m’attendre.

Bande Annonce QuickTime

La petite surprise pour moi c’était la découverte d’une sous-blogosphère québécoise qui fait la promotion du film, très politisée aux tendances fortement libérales maintenue par un cercle d’apprentis économistes, étudiants en science po., et autres harperistes et dumonistes. Il suffit de faire un tour à partir de la blogroll de Vincent Geloso pour comprendre de quoi je parle.

Tiens, la cammionneuse en a parlé :

L’extrait me donne envie de voir le film avec une brique et un fanal.

Epicure aussi :

On présente ce film comme étant une initiative de 2 citoyens alors que nulle part on ne mentionne que ces 2 citoyens sont des militants de l’ADQ. Ça n’en fait pas de mauvaises personnes, c’est juste que ça donne une couleur un peu plus partisane à leur propos…

0 comments On Illusion tranquille

  • Moi ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi ce film serait mauvais parce que fait par des adéquistes.

    Est-ce que la droite est forcément mauvaise?

    Est-ce que la gauche est forément bonne?

    Est-ce que la région de Québec fait partie de l’axe du mal? 🙂

    Faut relativiser Houssein. S’il y a une droite forte à Québec, c’est qu’il y a un problème avec les idées de gauche.

    Faut savoir réaliser qu’on a un problème au lieu d’accuser les autres d’avoir des idées farfelues.

  • Et aussi, je suis surpris que tu sois surpris qu’il y ait des gens qui pensent comme les conservateurs ou adéquistes sur la blogosphère.

    Il existe des blogues de tous les camps politiques, je vois pas pourquoi les autres blogues ne serait pas partisan eux aussi.

  • Et t’es pas honnête, le billet qui fait l’éloge de Harper date de juin 2006. Moi aussi en juin 2006 j’aurais baisé Harper (imagé…). Depuis l’été, même Geloso a pu déchanter un peu, surtout avec les annonces assez risibles de la ministre de l’environnement Rosa Ambrose…

    Enfin.

    Cessons de démoniser les gens s.v.p.

  • Mon cher Brem, mon billet c’était pour dire : attention, ce n’est pas si innocent que ça en à l’air. Comme j’ai dit, je n’ai pas vu le film, donc je n’ai jugé que d’après les informations que j’ai pu trouver sur le net. Ce n’est pas uen question de droite ou gauche, c’est juste que moi, globalement, je me sens plus proche des idées socialistes, donc ce genre de dcumentaire risque de me déplaire, c’est ce que j’ai exprimé dans ce post.

    "Est-ce que la région de Québec fait partie de l’axe du mal?" euuuuh, oui, tu savais pas ? 🙂 hehe, non mais c’est quoi le rapport ?

    Ma surprise par rapport aux blogs politiques c’est du au fait que je ne les connaissais pas du tout ! C’est une découverte pour moi. Évidemment ils ne feront pas partie de ma blogroll 🙂

  • Et puis je ne démonise pas les personnes, je juge et dénonce les idées. Harper ou encore Dumont, pour moi ce n’est pas les personnes en tant que tel, mais les idées qu’ils véhiculent : conservatisme, libéralisme, etc. Il se trouve que Harper est le chef de file, la personnalité publique qui représente ces idées.

  • Désolé si j’ai pris un ton accusateur.
    Michel Leblanc m’a déjà dit que j’étais "rough" dans mes propos. Mais bon, j’ai le mérite de dire ce que je pense ;). L’hypocrisie, je connais pas (beaucoup).

    Ce qui me dérange dans ton billet c’est que si ça avait été le film de Al Gore sur le réchauffement climatique, tu n’aurais pas mis personne en garde.

    C’est vrai que les idées socialisantes de gauche sont attrayantes. En effet, qui serait contre un égalité des services à tous sans égard au revenu, sauf que pour financer cette politique, il faut savoir générer des profits.

    Tu peux constater que sans être de droite, je ne suis pas totalement contre certaines idées de ce courant de pensée, surtout en ce qui a trait aux politiques fiscales.

    Je suis cependant assez vert pour me rendre compte que Rona Ambrose est "dans le champ" avec son "Pure Air" machin truc.

    D’ailleurs, si tu as vu le Mercer Report hier, c’était assez drôle la parodie que Mercer fait à ce sujet 🙂

  • Mais non brem, t’as pas à t’excuser ! Je n’ai pas senti un quelconque ton accusateur. On discute, c’est normal d’avoir des idées contraires…

    Ceci dit, je le répète encore, mon blog, comme tous les blogs, est celui de ma personne, donc mes posts reflètent mes orientations et mes idées politiques et sociales. Donc je trouve normal que je critique et attaque les idées avec lesquelles je ne suis pas d’accord, et que en même temps je fais la promotion de celles qui me plaisent. Puis ceux qui ne sont pas d’accord il peuvent l’exprimer dans les commentaires ou dans leurs blogs… C’est le sens même d’un blog n’est ce pas ?

    Enfin, je ne suis pas contre les idées de droite dans l’absolu, je crois à l’efficacité du libre marché, à la mondialisation équitable, etc. Mais je suis contre la doctrine libérale qui vient me dire que la solution magique c’est la baisse des impôts, la privatisation des services publics, la minimisation du rôle de l’État, etc.

  • "à la mondialisation équitable.".heheheheh

  • Ce dont je suis content personnellement, c’est que tu aies le courage d’en parler de ce documentaire qui va être diffusé prochainement, contrairement à certaines autres personnes, qui n’oseront pas en parler parce que cela ne représente pas du tout ce qu’elles pensent !

    Personnellement je crois aussi que je suis plus de droite sur certains points, comme brem peut l’être, et je suis assez "lucide" pour me rendre compte que le projet de loi déposé par Rona Ambrose est totalement ridicule en ce qui concerne l’environnement et qu’il faut en faire beaucoup plus.

    Toutefois, ce que j’aime beaucoup dans cette bande-annonce qui introduit un peu je suppose le documentaire, c’est qu’il dénonce ceci: le fait que lorsque quelqu’un a une idée à gauche, c’est nécessairement une bonne idée qui a pour but de rendre le monde plus solidaire, équitable (avec les papillons et la paix sur la terre, bon j’exagère!), et que si quelqu’un a une idée à droite, c’est nécessairement une mauvaise idée qui a uniquement pour but d’enrichir un ou des individus en particulier et de laisser crever le reste du monde (bon j’exagère aussi, mais ça représente un peu l’idée véhiculée).

    En fait, est-ce qu’on peut dire que la plupart des êtres humains veulent un monde juste, rempli de compassion, et je ne crois pas que cela soit représentatif de la gauche ou de la droite, mais bien des individus en tant que tel.

  • Simon, on est tous plein de bonnes intentions, enfin la bonne majorité j’espère. Seulement, tu dois bien savoir ce qu’on dit du chemin de l’enfer !

    C’est dans la manière de réaliser le bien-être économique, l’égalité sociale, la justice, la bonne gouvernance, etc. qu’on est pas d’accord, pas sur les individus en tant que tels.

    Ce que tu dis à propos des idées de gauche qui sont mieux acceptés et les idées de droite qui sont systématiquement mauavsises est totalement faux, et un peu démagogique même. Il fallait plutôt dire qu’il y a plus de supporters des idées socialistes et solidaires au Québec, serait plus juste. Mais de grâce épargnez-moi ces sentiments de victimisation 🙂

  • Contre-exemple : les taxes et les impôts. La droite est bien plus populaire quand elle prône les baisses d’impôts 😉

  • Pas auprès des syndicats et groupes sociaux, eux ils aiment pas ça. 🙂

  • Si je comprends bien, le documentaire propose des entrevues avec des economistes (de droite) qui supplementent leur paye de prof avec de la consultation au niveau du gouvernement provincial?

    Ces personnes-la ont deja une certaine influence aupres du gouvernement, mais ils essayent de convaincre les citoyens d’appuyer leurs idees et honnetement, ils ont le droit de le faire. Mais il faut voir si ce documentaire a autant d’impact que ceci:
    http://www.pourunquebecluci

    Pour terminer, une autre petite pointe:
    http://despair.com/consulti… 😉

  • @Simon Tremblay ..La gauche c est le jacobinisme, l’anarchisme, le socialisme, le communisme et l’écologisme…..l’histoire des sociétés jusqu’à nos jours reflète la division des sociétés en classes sociales ("homme libre et esclave, patricien et plébéien, baron et serf, maître de jurande et compagnon, en un mot oppresseurs et opprimés"). La société capitaliste moderne, en renversant les divisions en ordres de la société féodale n’a pas aboli les antagonismes de classe, mais les a remplacés par des nouveaux. Elle les a également simplifiés, et de nos jours, la "société se divise de plus en deux vastes camps ennemis, en deux grandes classes diamétralement opposées : la bourgeoisie et le prolétariat" ..ayant arrache leur liberté par la force (le peuple donc la majorité) il est donc logique s il peux s exprime par le vote …et qui ai eu une éducation suffisant (lui permettant une conscience politique )de vouloir obtenir un gouvernement démocratique et social..donc de gauche..Comme le dit très justement housein. « réaliser le bien-être économique, l’égalité sociale, la justice… »Contrairement aux dire de Simon Tremblay « la plupart des êtres humains veulent un monde juste, rempli de compassion, et je ne crois pas que cela soit représentatif de la gauche ou de la droite » malheusement SI
    car la droite conservatrice, libérale, nationaliste, conservatrice, souverainiste,..etc ayant par définitions volonté de voir dans la lutte des classe un autre vainqueur..le roi..en un mot l oppresseur ….. Quitte a utilise le populiste comme dans l exemple de la baisses d’impôts d housein ou la xénophobie ou/et le nationalisme non pas le même but
    et lui est bien loin des valeur humaniste et fraternelle..non ?
    desole housein pour cette rhétorique historique.(qui je crois t agace) mais il faut appelle un chat un chat…NON ?

  • Les péquistes-souverainistes font des petits guides pour la souveraineté, question d’améliorer leurs chances d’atteindre leur but ultime.

    Les adéquistes font un documentaire pour une réforme de la gestion des finances publiques, question d’améliorer leurs chances d’atteindre leur but ultime.

    Sauf que les adéquistes ne visent que le grand public adulte, averti et capable de faire des choix. Les péquistes-souverainistes et même les syndicalistes s’en prennent directement aux enfants.

  • J’ai vu le film. Non, il est pas financé par l’ADQ ou des grosses compagnies. C’est pas "LES" adéquistes, mais "DES" adéquistes qui ont fait le film.

    Je suis allé à la première, et les auteurs ont carrément présenté leur film comme étant subjectif, et ont clairement indiqué qu’ils ne présentaient qu’un seul côté de la médaille…car puisque tous les médias du Québec sont de la gauche (jamais ils ne remettent en question le "modèle" québécois), les gauchistes ont en masse de porte-paroles. Étant donné qu’ils ont financé leur film eux-mêmes, ils n’avaient donc pas envie d’utiliser leur argent pour donner la parole aux gauchistes.

    Ce film dit ce que LCN ne dit pas. Il présente ce qui est en train de causer la ruine du Québec. Celui ou celle qui sort de ce film sans se poser de questions ou en continuant à vanter la gaugauche les yeux fermés, ben c’est parce qu’il est "bouché"!

    Tsé, dans la vie, rien n’est tout noir ni tout blanc. Ce film n’essaie pas de présenter une maudite couleur politique: il veut juste que le monde arrête d’être émotif et de penser avec leurs émotions pis leurs croyances politiques quasi-religieuses, et qu’ils essaient juste d’utiliser leur logique.

    Les gauchistes croient aveuglément qu’ils ont LA solution et qu’il n’en existe pas d’autres, alors ils ne veulent pas se remettre en question. Pourtant, toute évolution part d’une remise en question! Si la gauche ne le fait pas…d’autres doivent le faire!

    Le slogan du film, c’est "Le modèle québécois: si ça marchait, on le saurait". Ben justement, un modèle, d’habitude, c’est quelque chose que d’autres peuvent suivre ou répéter. Hé bien personne ne suit ni ne répète le "modèle" québécois. Au contraire: c’est une risée.

    Allez voir ce film, ne serait-ce que pour essayer de le contre-argumenter. Vous y apprendrez qu’on est l’état le plus syndiqué, qui paye le plus d’impôts en pourcentage du salaire…mais où il y a le moins de gens pour payer cet impôt (42% des québécois ne paient pas d’impôt car trop pauvres, et la classe moyenne paie la majeure partie de cet impôt), où les écarts entre riches et pauvres est le plus élevé (à cause, bizarrement, des programmes sociaux "universels", qui sont un mythe, car bien qu’ils soient effectivement "égalitaires"…ils sont "inéquitables"), et figurant parmi les derniers dans la liste de 60 états nord américains pour la qualité de vie. Vous y apprendre que l’Irlande, qui avait un système socialiste, et qui s’en allait dans le mur comme nous, a tout sacré à terre, a baissé taxes et impôts…et tous s’en trouvent mieux ajourd’hui!

    Bref, des solutions existent, qui ont fait leurs preuves, et c’est à nous de les prendre comme modèles.

  • Faudrait pas oublier de se méfier des gens trop convaincus! De gauche ou de droit…

  • Esprit (vraiment) libre

    Commencez donc par regarder le film avant d’émettre vos opinions, tiens. Je me méfie de toutes les étiquettes, à commencer par ceux qui se collent à eux-même l’étiquette "de gauche" tout en ne voulant rien changer. Le corporatisme syndical n’est pas à gauche, mais bien à droite. Pour ne pas dire à l’extrême-droite. À partir du moment où on perd sa liberté de critiquer, de prendre ses distances et de ne cueillir que les infos qui nous servent bien en fermant les yeux sur des faits qui nous mettent le nez dans notre caca collectif, on doit avoir peur de soi. L’autocensure, le conformisme, s’ils vont à l’encontre de ses valeurs profondes, mènent tout droit, et subtilement, au totalitarisme.

  • maudite communiste

  • Jeff Fillion reçoit les auteurs de ce film à son émission ce matin. Vous pouvez écouter l’emission à partir de mon blogue (http://www.chiwaw.net/blogue) et vous avez les 4 heures de l’émission de 6h à 10h. Le sujet de Illusion Tranquille commence vers 7h32.

  • Oups juste pour préciser, les MP3 de l’emission son en haut à droite sur ma page.

  • Commentaire supprimé. (double identité)

  • UnQuebecoisDésabusé

    Commentaire supprimé. (double identité)

  • En salle depuis le 10 novembre à Québec, le documentaire critique sur les politiques sociales du gouvernement provincial a créé un véritable engouement. Depuis les débuts, les représentations font salle comble, à un point tel que le cinéma le Clap, seul diffuseur dans la Vieille Capitale, a décidé de prolonger la présentation sur grand écran d’une semaine au moins, en plus de doubler le nombre de représentations quotidiennes.
    http://www2.canoe.com/diver

  • J’ai vu le film. Ça aurait pu être une bonne idée mais ça ne fonctionne pas. Bon, premièrement, comme le mentionne Nelson un peu plus haut, le film ne présente qu’un point de vue. OK, me suis-je dit, on dénonce et on propose quelque chose… Non. Y’a rien dans ce film, aucune solution, aucune réponse. A bas les syndicats et l’État social-démocrate. On propose quoi au juste?

  • Je vous propose de lire le livre : "Éloge de la richesse". Il offre des solutions, aux problèmes du Québec et d’où viennent les problèmes. Il ne faut pas oublier que ce livre est un plaidoyer, alors il faut s’attarder qu’au fait.

    À la suite, de ma lecture, il est claire qu’avec le temps à cause de notre démographie, nous aurons pas le choix de faire un virage tranquillement à droite. Notre gouvernement n’arrive pas présentement avec un ratio de 5 travailleurs sur 1 retraité. Je vois très bien l’enjeux lorsque dans 10 ans nous serons 2 travailleurs pour 1 retraité. Notre image va changer, nos habitudes devront changé. Nous ne vivrons pas comme les baby-boomer. Il faut arrêter d’être des conservateurs de gogauche et être un PEU PLUS des progressistes de droite.

    Je prône le centre à mon avis nous avons autant à gagné de la gauche que de la droite. Au Québec, on est illusionné de la gauche en croyant que l’argent tombe du ciel.

  • une Grosse merde. Comme je le dis sur mon blog ahuri.stephanewaffo.com, c’est un condensé de didacticiel d’économie et de néolibéralisme pour nuls. C’est encore pire que la soupe habituelle à la Michael Moore.

    Bref n’allez pas le voir !

  • La vérité choc….en passant, le socialiste est une notion de rêveur, qu’il n’y est pas personne de riche ou de pauvre, quelle vision fermer.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Sliding Sidebar

About Me

About Me

Blogueur de nuit, en pyjama, quand ça me tente. Geek de jour, rarement en cravate.

Social Profiles