À propos de ma participation à l’atelier de journalisme citoyen en Afrique du Nord

Je dois dire que quand j’ai reçu le premier mail, j’ai hésité, j’ai pris un peu de temps avant de répondre, pour réfléchir à la question, and make my mind. Puis, finalement, j’ai accepté de participer à l’atelier de journalisme citoyen en Afrique du Nord.

D’abord, voici pourquoi j’ai hésité.

Parce que j’ai toujours pensé et je pense encore, que la vision de l’administration américaine du Grand Moyen-Orient n’est qu’une forme d’hypocrisie politique (l’administration Bush prétend vouloir instaurer la démocratie et continue de soutenir les dictateurs de ce monde quand bien ça l’arrange), guidée par les intérêts suprêmes d’un État quasi-impérialiste. Voici ce que j’en disais sur ce même blog en 2004 :

L’administration Bush s’est donc fixée comme objectif de démocratiser le Moyen-Orient. Il faut tout d’abord se rappeler qu’en politique étrangère, les américains, comme tous les autres pays, n’agissent qu’en fonction de leurs intérêts. L’intérêt de la première puissance mondiale se résumait en un support aux régimes, aussi tyranniques soient-ils, tant que ces derniers agissent dans le sens des États-Unis. La morale n’a aucune valeur dans les jeux de politique étrangère, sinon à se justifier face à l’opinion publique. Les Etats-Unis ont su tirer profit de leurs choix stratégiques, et de leurs influences économique et militaire sur le Monde. Ils ont gagné la guerre froide et établi leur hégémonie sur la planète. À court et moyen terme, les régimes soutenus par les américains ont bien servi les intérêts de leurs « maîtres ». Ceux qui ne sont plus soutenables devant la communauté internationale ou qui ne servent plus les intérêts de l’Amérique sont vite éliminés ou cantonnés dans l’impuissance. Cette attitude a très bien fonctionné pour l’Amérique, du moins jusqu’au choc du 11 septembre.

Le MEPI (et pas l’IREX qui est une organisation internationale, indépendante et vieille de 40 ans) est un organisme gouvernemental américain qui a été mis en place par l’administration actuelle dont la mission se résume dans ce paragraphe :

The Middle East Partnership Initiative (MEPI) is at the forefront of U.S. efforts to advance democratic reform and vibrant, prosperous societies in the Middle East and North Africa. An integral part of U.S. policy, MEPI provides coordinated, tangible support and public commitment to indigenous efforts in the areas of women’s empowerment, educational advancement, economic development and political participation. Through timely, responsive and innovative approaches, MEPI programs provide critical assistance to local reformers as they lay the necessary institutional and legal foundations for sustainable economic and human growth.

Je ne sais pas vous, mais pour moi ce que produit cette administration est suspect, jusqu’à preuve du contraire. On se rappellera que les américains sont allés libérer l’Irak… Je me comprends.

Ensuite, voici pourquoi j’ai accepté de participer au Workshop.

D’abord, parce que il y a l’IREX. Le nom inspire confiance, et le fait que ce soit l’IREX qui organise la rencontre, ça donne un peu plus de crédibilité à l’évènement. Ça c’est au niveau de la forme. Au niveau du fond, je suis totalement contre le principe de la chaise vide. Quand on me donne une voix, je la prends, et je m’exprime. Quand on m’ouvre une porte, j’entre, je ne la ferme pas. Parce que je crois fermement au dialogue, toutes formes de dialogues, même avec le pire de mes ennemis. Surtout avec le pire de mes ennemis. Dans le cas présent je trouve qu’il s’agit d’une forme de win-win situation, où les organisateurs ne semblent pas vouloir imposer un agenda particulier, laissant plutôt le choix aux participants des sujets traités sous forme de discussions ouvertes. Et vue la qualité des invités, je suis certain qu’on va tous rentrer chez-nous en ayant appris quelque chose de nouveau. Et juste ça, ça vaut la peine.

Boycotter ne mène à rien et les absents ont souvent tort.

ps. pour éclaircir les choses, il ne s’agit pas de « rencontre de blogueurs du Maghreb ». Les blogs ne sont qu’une petite partie du workshop. Il y aura parmi les présents des journalistes et des représentants de médias (citoyens ou mainstream) si j’ai bien compris.

0 comments On À propos de ma participation à l’atelier de journalisme citoyen en Afrique du Nord

  • هذا هو رايي عمري مانخلّى فرصة إتجيني واتضيع خاصة . أنا انقول يلزمنا انكونوا عندنا ثيقة في أنفسنا أكثر من هكا ببرشا.وندخلوا لكل البيبان وانفكو إلّي إنجموا إنفكوه.. والغياب و الفرجة من بعيد راهي ماتجيب شيء وماهياش باش اتعطّل خدمة الناس لخرين
    والأمثلة في التاريخ موجودة بكثرة

  • Le MEPI ça me fait quand même furieusement penser à la françafrique, le paternalisme colonial en moins.

  • gouverneur de Normalland

    voila une partie des lecons qu’on vous donnera, selon le lien que tu as mis :
    Qu’est-ce-que la diffamation ?
    Comment soulever les sujets délicats ?
    Comment contourner les obstacles et vous protéger ?
    Quels sont les attentes et responsabilités des aggrégateurs de blogs ?
    Comment réagissez-vous au blocage de votre site ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients de l’anonymat ?
    Avec les nouvelles technologies, que faut-il pour être anonyme ?
    j’ai honte, j’ai vraiment honte. le fait qu’une partie de ma famille blogespherique vont jusqu’a Casa pour qu’un americain intelligent vous explique "comment reagir si votre site est bloqués" … vous imaginer la tete baissée sur vos cahier entrain de noter les trouvailles de votre PROF … ca me donne la chaire de poule et je n ‘exagere pas quand je dis que je suis a deux doigts de pleurer

  • @ Gouverneur:
    Non, le programme est sur leur sites, et d’après ce que je sais, les "experts" ne sont pas américains.
    Mais même si c’était le cas, pourquoi rater une occasion d’apprendre?

  • Vous savez, c’est tres grave ce qui se passe… Comment est ce que des gens d’un certain niveau intellectuel peuvent ils se permettre de juger, aussi facilement d’autres personnes?
    Chnawa? d’apres vous ceux qui participent n’ont rien compris au monde et ceux qui critiquent detiennent l’intelligence supreme?

    Comment est il possible de refuser a ce point le dialogue?
    Comment, vous arabes, qui subissez toutes les formes de censure chez vous, vous vous permettez de donner des lecons?

    Qu’avez vous fait, mis a part parler et critiquer…
    Je ne comprends pas tout ce delire, et encore moins que dans d’autres blogs certains traitent les autres d’idiots…
    bref, …

  • Je n’y vois pas du délire Emma. Simplement des points de vue différents.

  • @emma
    pas idiots tout court. mais selon la formule de lenine des "idiots utiles" de freedom house de ned de mepi etc…

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer

Sliding Sidebar

About Me

About Me

Blogueur de nuit, en pyjama, quand ça me tente. Geek de jour, rarement en cravate.

Social Profiles