Histoires de filles

Dans l’auto avec les filles, Inès me raconte ses « histoires de filles » de l’école : telle a fait tel à untelle parce que telle lui a fait tel… Histoire compliquée et complexe du genre auxquelles j’ai appris depuis longtemps à hocher de la tête et faire semblant de suivre et de comprendre.
Question de changer de sujet, j’essaye une petite blague : « c’est quand même compliqué vos histoires de filles, les garçons sont biens moins compliqués que ça ».

Je regrette aussitôt. Avec mes filles j’essaye toujours d’éviter les comparaisons entre sexes, et ce genre de remarques « innocentes » qui ne font que renforcer et perpétuer les stéréotypes. Mais des fois, ça sort tout seul.. J’aurais pas dû, et je commence à réfléchir à une sortie du pétrin ou je me suis mis.

Évidemment, la réaction ne s’est pas fait attendre. Il y a un côté féministe très évident chez les petites. Nour me reprend tout de suite : « C’est pas vrais, les garçons sont plus niaiseux que les filles ». Inès approuve… Je saute sur l’occasion pour ouvrir le débat : « Ah bon! Comment ça? ». Nour : « Ben, les filles sont plus intelligentes que les garçons », elle me l’affirme avec toute la confiance d’un enfant de 6 ans qui a résolu tous les mystères de la vie. Nous débordons alors sur le sujet de l’intelligence, moi tout fier, voyant déjà mes deux anges être des femmes épanouies, sans complexe aucun.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Sliding Sidebar

About Me

About Me

Blogueur de nuit, en pyjama, quand ça me tente. Geek de jour, rarement en cravate.

Social Profiles